Duo lecture : Train d’enfer pour ange rouge, Franck Thilliez

Pourquoi ce livre ?

Tittounett était intéressée pour se lancer dans les duos Lecture mais m’avait prévenue qu’elle était difficile. Je lui ai proposé de lire Franck Thilliez que je souhaitais découvrir depuis un moment. Elle a dit OK mais à condition de commencer par le premier des tomes où l’on suit un personnage récurrent : Sharko. Je ne savais même pas qu’il y avait certains de ses romans où un personnage revenait mais effectivement tant qu’à faire autant lire le début de ses aventures.

Nous avons donc attaqué la lecture de Train d’enfer pour ange rouge, roman que Franck Thilliez a publié en 2003.

La couverture :

003

Madame Ourse : On ne peut plus basique, cette couverture n’est pas très inspirante. Guère plus que le titre du roman lui même en fait.

Tittounett : Je regarde rarement les couvertures en fait, je me précipite sur le quatrième de couverture.

Quatrième de couverture :

Un cadavre est retrouvé par la police aux environs de Paris. La victime a été décapitée, les yeux arrachés et replacés dans leur orbite, les membres suspendus par des crochets… Le commissaire Franck Sharko est chargé de l’enquête. Ce meurtre l’intéresse d’autant plus que sa femme, Suzanne, a disparu depuis 6 mois et qu’elle pourrait être, en ce moment même, entre les mains d’un déséquilibré du même acabit. Bientôt des indices sont envoyés par le meurtrier directement à Sharko, par email et sur son portable… Le tueur est là, tout près. Il connaît Franck qui se fait aider d’une profileuse et d’un pro de l’informatique pour son enquête. Un autre cadavre de femme ayant succombé à ses blessures est retrouvé dans des abattoirs désaffectés, atrocement torturée et dont l’agonie a été filmée pendant des mois. De boîtes SM parisiennes au milieu très fermé du roi du porno français, Sharko suit la trace du tueur qui a toujours une longueur d’avance…

Après lecture :

Tittounett : J’ai eu un peu peur au début : beaucoup de descriptions sur tout et un peu gore il faut l’avouer. Je préfère nettement les polars focalisés sur le suspens plutôt que sur les détails macabres. J’ai eu du mal à rentrer dedans mais finalement j’ai eu du mal à le lâcher.

Le héros est sympathique, j’ai très envie de lire un autre livre avec lui pour savoir comment sa vie se passe après.

Contrairement à MadameOurse j’ai bien aimé l’intrigue et son milieu. J’ai toujours bien aimé les toqués de la tête moi !

J’avais des doutes sur le méchant même si mes doutes n’allaient pas jusqu’à le penser coupable mais j’ai lu en ricochet et ça a porté préjudice à l’intrigue je pense.

Finalement j’ai envie de lire un autre Thilliez tout en étant freiné par le côté gore de ses descriptions.

En bref pour moi un bon thriller sur l’intrigue mais trop de détails et de descriptions macabres.

MadameOurse : Nous avons échangé avec Tittounet au cours de notre lecture et nous avions de suite des ressentis très similaires sur cette lecture qui est noire, très noire. Il faut avoir envie de lire des polars pour se lancer dans ce roman. D’autant que Franck Thilliez nous met tout de suite dans le bain avec le détail macabre d’une autopsie.

Je me suis dit à plusieurs reprises au cours de ma lecture que je préfère les thrillers aux polars, je trouve ça plus intéressant de suivre un anonyme qui mène une enquête qu’un policier. Ceci dit, le personnage de Sharko est plutôt sympa (mis à part ce nom qui m’agace!).

J’ai trouvé le thème du roman vraiment dur, on est amenés dans un milieu pas très plaisant et qui dégoute un peu de la nature humaine. Heureusement qu’il n’y a pas plus de détails sur ce milieu que ça car j’avais déjà ma dose. Le roman m’a un peu plus captivée lorsqu’on est sortis de ce milieu pour aborder d’autres explications aux crimes commis. Et puis sur la seconde partie du roman, tout s’enchaîne, les fils se relient, Sharko s’implique de plus en plus personnellement dans l’enquête. Je n’ai absolument pas supposé qui pouvait être le tueur et suis tombée de haut lorsque son nom a été révélé. J’ai toutefois trouvé le final un petit peu trop rapide à mon goût.

C’est difficile de commenter cette lecture sans en dire plus sur le contenu. J’ai parfois eu du mal à me remémorer de l’avancée de l’enquête et des derniers détails appris pourtant je ne suis jamais restée longtemps sans poursuivre ma lecture.

Publicités

A vos claviers !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s