Un sentiment plus fort que la peur, Marc Lévy

002Quatrième de couverture :

Dans l’épave d’un avion emprisonné sous les glaces du mont Blanc, Suzie Baker retrouve le document qui pourrait rendre justice à sa famille accusée de haute trahison. Mais cette découverte compromettante réveille les réseaux parallèles des services secrets américains. Entraîné par l’énigmatique et fascinante Suzie, Andrew Stilman, grand reporter au New York Times, mène une enquête devenue indispensable à la survie de la jeune femme. Traqués, manipulés, Suzie et Andrew devront déjouer pièges et illusions jusqu’à toucher du doigt l’un des secrets les mieux gardés de notre temps. Des personnages qui vous collent à la peau, un suspense haletant…

L’avis de MadameOurse :

Il n’y a pas un seul livre de Marc Lévy que je n’ai pas lu (enfin j’attends qu’ils sortent en poche quand même). Et chaque fois je me plonge dans ses romans avec plaisir. J’ai été déçue une fois avec Les enfants de la liberté, pourtant un roman sur une période de l’histoire que j’apprécie tout particulièrement.

Cette fois, j’ai de nouveau passé un bon moment de lecture. Mais. Tout au long de ce roman, je n’ai pas pu m’empêcher de comparer les codes de cette histoire avec ceux des énigmes à la Dan Brown. Et la comparaison n’est malheureusement pas à l’avantage de Marc Lévy, Dan Brown sachant nous emmener beaucoup plus loin et avec beaucoup plus de suspense que ne le fait Lévy ici. Alors forcément, je suis restée sur ma faim.

Ça reste pourtant un bon roman avec un peu de mystère, une aventure qu’on n’a pas envie de lâcher car on veut savoir où les personnages vont être amenés. Et le thème de fond du roman sur lequel on est amenés à réfléchir en le lisant est vraiment intéressant. Il y a un truc qui m’a plu c’est que le duo Suzie / Andrew échappe à la traditionnelle amourette de fin : ils se marièrent et vécurent heureux patati, patata. Et ben là non, ils vécurent leur aventure, point barre. Et c’est pas plus mal, ça change un peu ! Bon y a quand même une scène de c*l que j’ai trouvée bien mauvaise d’ailleurs, ça m’a paru un récit bien masculin style hop, hop, hop et ce fut fini. Ah ah ah !!

Ma notation :

J’ai aimé. Mais pas autant que d’autres titres de l’auteur.

Publicités

Une réflexion sur “Un sentiment plus fort que la peur, Marc Lévy

  1. Je partage entièrement ton analyse ! Livre en demi teinte car suspense pas aussi bien géré sur des auteurs comme Dan Brown mais sujet de fond intéressant (et inquiétant!) qui aurait pu être davantage mis en avant peut être. Et pareil pour le duo des personnages principaux, contente que l’auteur ne soit pas tombé dans la facilité du happy ending 🙂
    En bref, c’est un Levy, ça se lit bien mais c’est pas le livre de l’année !

    J'aime

A vos claviers !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s