Même que ça s’peut pas!, Patrick Sébastien

 Sebastien

Quatrième de couverture :

Quand il était enfant, Patrick Sébastien regardait une des émissions phares de l’époque, La Piste aux étoiles, dans la vitrine du magasin de téléviseurs. Quarante ans plus tard, c’est lui qui enchante les soirées de millions de téléspectateurs… ” Même que ça se peut pas ! ” se serait-il exclamé si on lui avait prédit à l’époque une telle carrière. Dans ce texte qui revient sur les quarante années de sa carrière, Patrick Sébastien fait appel à des souvenirs autant professionnels que personnels. Il évoque son enfance, la clé de toute sa vie, mais aussi ses rencontres, dressant le portrait de ceux qui l’ont marqué (Thierry Le Luron, etc.). Il raconte comment lui sont venues les idées de ses grandes émissions, mais aborde aussi des sujets plus personnels, plus graves. Ses croyances, les épreuves qu’il a traversées, sa vie de couple, ses deuils, son rapport à la célébrité…

 

L’avis de Lunatic :

Je ne suis pas du tout une fidèle des émissions de Patrick Sébastien, je zappe même directement le samedi soir son grand cabaret. Mais j’ai une certaine tendresse pour le personnage, pour l’homme qu’il est.

J’avais été très intriguée en 2007, par le « personnage » de Joseph Lubksy , ancien détenu qui avait écrit un roman pour lequel Sébastien s’était fait passer avec brio. J’avais d’ailleurs trouvé ce roman très bon.

Dans Même que ça s’peut pas! Il revient sur sa carrière, ses débuts, les descentes, le succès, l’amour, ses amitiés, ses rencontres. On ne peut qu’être touché lorsqu’il évoque la disparation de son fils. On ne peut que sourire lorsqu’il balance avec délicatesse et sans méchanceté aucune sur les collègues chanteurs ou animateurs.

A travers ce texte, on ressent toute la sensibilité de cet homme, et on se rends compte que derrière le sourire, les chansons populaires et les coups de gueule se cache un mec qui parait doux et gentil. Puis le personnage de sa mère, omniprésent au fil du livre est un bel hommage je trouve.

J’ai aimé cette lecture, le style d’écriture. J’avais l’impression d’être assise en face de lui, j’entendais sa voix en lisant ses mots, comme s’il me racontait sa vie lors d’une soirée trop arrosée en refaisant le monde. Il a une très belle plume.

Ma notation :

Une belle lecture. J’ai aimé.

 

Publicités

Une réflexion sur “Même que ça s’peut pas!, Patrick Sébastien

A vos claviers !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s