Nos étoiles contraires, John Green

 téléchargement

Quatrième de couverture :
Hazel, 16 ans, est atteinte d’un cancer. Son dernier traitement semble avoir arrêté l’évolution de la maladie, mais elle se sait condamnée. Bien qu’elle s’y ennuie passablement, elle intègre un groupe de soutien, fréquenté par d’autres jeunes malades. C’est là qu’elle rencontre Augustus, un garçon en rémission, qui partage son humour et son goût de la littérature. Entre les deux adolescents, l’attirance est immédiate. Et malgré les réticences d’Hazel, qui a peur de s’impliquer dans une relation dont le temps est compté, leur histoire d’amour commence… les entraînant vite dans un projet un peu fou, ambitieux, drôle et surtout plein de vie.

L’avis de Lunatic :

« T’as pas lu ce livre?? Faut le lire, j’ai trop pleuré en le lisant! ». C’est avec ces mots que ma nièce de 14 ans m’a conseillé de lire ce roman.

Les romans ado, j’en lis de temps en temps pour pouvoir conseiller mes jeunes lecteurs, mais j’en suis pas fan. Il parait que ce roman s’adresse aussi bien aux jeunes qu’aux adultes. Alors essayons! Comme l’indique le résumé du roman, on s’attends pas une histoire très gai. Et pourtant, malgré le thème de la maladie, du cancer, de la mort, John Green a su en faire une belle histoire, un beau roman chargé de bonheur, d’espoir. L’auteur ne rentre pas dans un pathos auquel on pourrait s’attendre. Après, soyons honnête l’issu du roman et ce retournement de situation, on le voit venir très rapidement.

 C’est un roman qui se lit très vite. L’écriture est fluide. J’ai particulièrement apprécié l’utilisation que fait John Green d’un livre de Peter Van Houters, Une impériale affliction. Livre qui guide Hazel, qui a lui seul est un personnages du roman à part entière. A noter que ce livre est une totale invention de l’auteur.

Ma notation :
Une lecture qui enchantera les adolescentes. Un bon moment de lecture pour les adultes.
Publicités

6 réflexions sur “Nos étoiles contraires, John Green

  1. J’ai beaucoup aimé ce livre aussi. Les deux personnages principaux sont très touchants, sans tomber dans le larmoyant. La maladie est là en arrière fond mais ils restent deux ados avec des préoccupations de leur âge.

    J'aime

  2. J’ai lu le livre après avoir vu le film. Autant j’ai beaucoup aimé le film, autant le bouquin m’a semblé bien long et j’ai eu du mal à le finir. Mais l’histoire est touchante, et c’est une belle leçon de vie.

    J'aime

A vos claviers !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s