Il faut laisser les cactus dans le placard, Françoise Kérymer

Quatrième de couverture :
Trois sœurs, trois personnalités différentes, trois voix entrelacées : Marie, libraire et mère de famille épanouie, Anne, l’artiste, et Lise, solitaire et fragile. Toutes trois ont été marquées par la séparation de leurs parents et la figure d’un père taciturne et froid. Chacune a suivi son chemin, emportée par le cours de sa vie. Et les voilà aujourd’hui réunies à nouveau autour de ce père, décédé. Mais une quatrième personne s’invite à la lecture du testament : un homme qui reçoit l’entreprise familiale. Qui est ce légataire ? Et qui était vraiment leur père ? Un héritage familial lourd de secrets qui va donner aux trois sœurs l’opportunité de choisir leur destin.

L’avis de MadameOurse :

J’ai commandé ce livre cet été, il réunissait secrets et famille, deux thèmes qui me plaisent très facilement. La couverture m’attirait, je ne connaissais pas l’auteure et n’ai donc pas hésité à le commander.
Dès les premiers chapitres, j’ai fait la connaissance des 3 sœurs, Marie, Anne et Lise. J’ai eu l’impression de m’être invitée dans leur tête et de les découvrir directement dans leur intimité, comme des amies qui nous confieraient leurs secrets.
Le début du roman m’a donc de suite charmée. Par la suite, je lui reproche un peu la narration où l’on passe d’un personnage à l’autre à chaque chapitre, non pas que cette façon de raconter ne soit pas judicieuse mais c’est surtout que j’ai l’impression de ne lire que ça !
Quant aux secrets de familles évoqués dans la quatrième de couverture, finalement, ils ne sont que prétexte à raconter une page qui se tourne pour ces 3 sœurs, avec la mort de leur père, chacune va voir sa vie s’orienter différemment. L’évolution de chacune de ces femmes est joliment racontée, j’ai apprécié les voir tirer des leçons de la vie, décider de vivre à 100%. J’ai eu un faible pour Anne, l’artiste et sa vie en Bretagne. Je ne saurai pas dire pourquoi mais cette femme m’a touchée.
Ce roman est tout en douceur, les personnages sont touchants et les liens entre eux émouvants.
Mon avis :
Une bien jolie lecture. Seul bémol, la fin qui me semble un peu « plate ».
Publicités

Une réflexion sur “Il faut laisser les cactus dans le placard, Françoise Kérymer

A vos claviers !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s