Le briseur d’âmes, Sebastian Fitzek

Quatrième de couverture :
Un psychopathe sévit dans les environs de Berlin. Lorsque la police retrouve ses victimes, ces dernières sont vivantes, n’ont subi aucun sévice, mais se trouvent prostrées dans un état végétatif, psychologiquement anéanties, comme privées de conscience…
D’où le surnom que lui a donné la presse : le briseur d’âmes. Quelles tortures mentales a-t-il infligé à ses proies ? Et pourquoi laisse-t-il dans leur main une phrase énigmatique ?
Caspar, un amnésique d’une quarantaine d’années interné dans une clinique psychiatrique de luxe, n’aurait jamais imaginé croiser le chemin du psychopathe.
Et pourtant, en cette veille de Noël, alors qu’au-dehors une tempête de neige fait rage, lui, le personnel médical et quelques patients se retrouvent enfermés dans la clinique, coupés du monde… avec le briseur d’âmes. Et, cette fois, il tue !
L’avis de Lunatic :
Encore un grand roman de Sebastian Fitzek. Encore une fois on dévore les pages du roman pour arriver à un final juste surprenant.
Un groupe d’étudiants qui passe un test se retrouve à devoir lire le rapport médical d’un homme qui est alors écrit comme un roman. Cet homme Caspar est amnésique et se retrouve dans un hôpital psychiatrique. Il se lie d’amitié avec une jeune femme médecin. Parallèlement dans la région un psychopathe laisse ses victimes dans un état de choc. Et ce psychopathe débarque dans l’hôpital et va se suivre un huis clos juste incroyable entre lui, les patients et le personnel médical. Difficile d’en dire plus sans spoiler l’intrigue.
Cet écrivain a vraiment le don de me captiver, de jouer avec mes nerfs, de me fasciner jusqu’à la dernière page. On peut presque avoir l’impression d’être nous aussi enfermé dans cet hôpital. L’écriture sait parfaitement décrire cette ambiance si intense, si oppressante et effrayante..
Et on se pose mille questions au fil de lecture! (Et si… et pourquoi… mais non, ah si..!?). L’intrigue est très bien ficelée et on se fait berner du début à la fin…
J’imagine très bien ce roman adapté au cinéma. J’ai aimé la façon dont l’auteur fait participer indirectement le lecteur avec les devinettes présentent dans le roman. Bref, encore une bon moment de lecture avec cet auteur, et je vais m’empresser d’aller acheter les deux romans que j’ai pas encore lus.
Ma notation :
J’ai encore une fois beaucoup aimé l’univers de cet auteur. 
Vous avez également lu Le briseur d’âmes ? Laissez nous un petit mot pour que votre avis sur le livre soit ajouté sur la fiche. Dès 5 avis de lecteurs, nous pourrons donner une note sur 20 au roman. Alors, dans quelle catégorie classeriez-vous cette lecture : c’est un coup de cœur / j’ai adoré / j’ai aimé / j’ai trouvé que ça se laissait lire / je n’ai pas aimé / je n’ai pas pu le lire en entier ?
Publicités

Une réflexion sur “Le briseur d’âmes, Sebastian Fitzek

A vos claviers !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s