Je n’étais qu’un fou, Thierry Cohen

Quatrième de couverture :

New York, Upper East Side. Samuel Sanderson est un écrivain célèbre et adulé par le public qui profite de sa notoriété pour séduire ses lectrices… Jusqu’au jour où un curieux message lui arrive sur Facebook : »Je suis toi dans vingt ans. Et je viens t’avertir des drames à venir. »
Qui se cache derrière cette mise en garde ? Un lecteur dément ? Un confrère jaloux ? Une femme délaissée ? Un proche qui voudrait lui faire changer de vie ?
Ou s’agit-il vraiment de son double ?
Pris au piège, Samuel part à la recherche de son mystérieux messager. Une quête effrénée et paranoïaque qui le conduira aux frontières de l’amour et de l’impossible.
L’avis de Lunatic :
Le 28 Février dernier je commentais l’avis de MadameOurse sur un roman de Thierry Cohen, en expliquant que je n’aimais pas trop cet auteur, qu’un truc me dérangeait dans son écriture.
Comme quoi, on peut changer d’avis sur un auteur, car cette fois ci j’ai été conquise. Le style ressemble à du Musso et à du Levy, et malgré  les critiques sur ce genre d’auteur que j’entends dans mon métier, j’aime cette littérature.
Le narrateur, un écrivain à succès se retrouve « harcelé » en message privé sur Facebook par un homme qui se dit être lui même dans 20 ans et qui veut l’aider à changer de vie. En effet, Samuel avec le succès a perdu sa femme et sa fille, multiplie les conquêtes d’un soir, boit trop, n’a plus d’inspiration etc etc…
J’ai aimé le style, les chapitres très courts qui donnent un rythme de lecture intense. On veut savoir très vite ce qui attend notre narrateur. Et surtout, est-ce vraiment lui même 20 ans après qui écrit sur Facebook?
Je conseille vraiment ce roman.
Ma notation :
J’ai vraiment aimé.
Vous avez également lu Je n’étais qu’un fou  ? Laissez nous un petit mot pour que votre avis sur le livre soit ajouté sur la fiche. Dès 5 avis de lecteurs, nous pourrons donner une note sur 20 au roman. Alors, dans quelle catégorie classeriez-vous cette lecture : c’est un coup de cœur / j’ai adoré / j’ai aimé / j’ai trouvé que ça se laissait lire / je n’ai pas aimé / je n’ai pas pu le lire en entier ?
Publicités

2 réflexions sur “Je n’étais qu’un fou, Thierry Cohen

  1. J’ai aimé
    C’est ma première lecture de Thierry Cohen
    Jusqu’au milieu du livre j’étais hesitante, je ne voyais pas où on allé et j’avais le sentiment de tourner en rond
    Mais à la deuxième partie : retournement de situation : j’ai aimé et j’ai fini le livre en une après midi

    J'aime

  2. J’ai aimé.
    J’ai découvert ce livre et son auteur grâce au swap, merci Lunatic !!
    J’ai beaucoup aimé le style d’écriture de l’auteur mais j’ai trouvé le début un peu longuet. J’ai commencé à vraiment être prise dans l’histoire aux alentours de la 100ème page…

    Le livre se lit facilement et rapidement (passé les premières pages pour moi !), mais je suis resté sur ma faim. La fin est beaucoup trop rapide à mon goût, j’aurais préféré qu’il étoffe un peu plus quitte à avoir un aperçu de l’après, mais ça m’a tout de même donné envie de découvrir d’autres romans de l’auteur.

    J'aime

A vos claviers !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s