La fin de l’innocence, Megan Abbott

Quatrième de couverture :
Dans une banlieue tranquille du Midwest dans les années 80, Lizzie, 13 ans, et sa voisine Evie Verver sont inséparables. Elles partagent tout, de leurs maillots de bain à leurs crosses de hockey sur gazon. Elles vivent dans l’ombre de la grande sœur d’Evie, Dusty, qui leur fait entrevoir le pouvoir de la séduction. Pour Lizzie, la maison des Verver est le paradis avec à sa tête le père, tellement gentil et charismatique. Un jour, Evie disparaît. Le seul indice : la voiture que Lizzie a aperçue plus tôt dans la journée. La panique gagne rapidement cette tranquille communauté et tout le monde se tourne vers Lizzie. Sait-elle quelque chose ? Evie aurait-elle pu monter de son plein gré dans la voiture d’un homme ? Lizzie, rongée par la curiosité et le désir de sauver les Verver de l’anéantissement, essaie de comprendre ce qui a pu arriver. Elle passe ses journées avec M. Verver, sous le choc, et ses nuits à arpenter le quartier pour trouver des indices.
L’avis de Lunatic :
Je ne suis pas friande de Thriller/policier, mais j’aime de temps en temps me laisser surprendre. Et j’ai été surprise par ce titre. Je ne suis pas experte, mais je trouve qu’il est assez différent de ce à quoi on pourrait s’attendre justement d’un roman policier.
On ne suit pas l’intrigue du roman à travers l’enquête d’un flic, pas d’interrogatoire, etc etc… La narration est faite par Lizzie, qui va chercher à savoir à tout prix ce qui a pu arriver à son amie Evie, quitte à utiliser des moyens détournés pour le découvrir. J’ai aimé la façon dont c’est décrit comment la disparation est vécue par ceux qui gravitent autour d’elle. Sa mère, son frère, les camarades de classes… J’ai été dérangée par contre par les propos que peut tenir cette enfant de 13 ans sur les garçons, le sexe ou sur le père de son amie disparue. Je n’imagine pas une jeune fille de 13 ans dans les années 80 ayant ce genre de pensées.
Une ambiance très particulière flotte tout au long du roman. Et on se demande au fil de la lecture ce qui a pu arriver à Evie. Est-elle encore vivante ? A-t-elle fugué ? Et j’ai aimé ne pas deviner dès le premier tiers du roman où allait-nous emmener l’auteur. J’aime être surprise. J’aime être dans l’attente du dénouement, et ce fut le cas.
Ma notation :
J’ai aimé.  De quoi me donner envie de relire cet auteur.
Vous avez également lu La fin de l’innocence  ? Laissez nous un petit mot pour que votre avis sur le livre soit ajouté sur la fiche. Dès 5 avis de lecteurs, nous pourrons donner une note sur 20 au roman. Alors, dans quelle catégorie classeriez-vous cette lecture : c’est un coup de cœur / j’ai adoré / j’ai aimé / j’ai trouvé que ça se laissait lire / je n’ai pas aimé / je n’ai pas pu le lire en entier ?
Publicités

A vos claviers !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s