Son carnet rouge, Tatiana de Rosnay

Quatrième de couverture : 

L’infidélité est-elle indissociable du couple ? Le conjoint trompé est-il toujours victime ? Le fruit est-il plus savoureux lorsqu’il est défendu ? Tels sont les thèmes que Tatiana de Rosnay décline au fil de ces nouvelles drôles et décapantes.

L’avis de Lunatic :

J’ai lu les précédents romans de Tatiana de Rosnay.. J’aime les nouvelles. Je pensais être conquise par cette nouvelle parution.
Malheureusement je referme ce livre avec déception. Je me demande même s’il s’agit du même auteur que celle qui avait su me captiver avec Elle s’appelait Sarah. Les histoires sont banales. L’écriture plate, sans saveur. Tout est écrit d’avance, on s’attend à tout. Il n’y aucune chute dans ces histoires, ce qui est quand même l’élément clé d’une bonne nouvelle.
On a le droit à une intrigue sur le répondeur d’un téléphone, une autre avec des sms, facebook. Un cheveu noir retrouvé dans une baignoire… Bref, rien de bien passionnant ou nouveau. 
J’ai lu chacune de ces nouvelles sans plaisir, en ayant juste l’impression de lire des rédactions d’un niveau de collège.. La seule chose plaisante dans ce recueil, sont les citations mises en exergue de chaque texte.
Ma notation :
Très déçue. Je ne conseille pas.
Vous avez également lu Son carnet rouge  ? Laissez nous un petit mot pour que votre avis sur le livre soit ajouté sur la fiche. Dès 5 avis de lecteurs, nous pourrons donner une note sur 20 au roman. Alors, dans quelle catégorie classeriez-vous cette lecture : c’est un coup de cœur / j’ai adoré / j’ai aimé / j’ai trouvé que ça se laissait lire / je n’ai pas aimé / je n’ai pas pu le lire en entier ?
Publicités

2 réflexions sur “Son carnet rouge, Tatiana de Rosnay

  1. moi j'ai adoré !
    Bon, faut se dire qu'à la base le bouquin s'appelle « Mariés, pères de familles » et c'est un de ses premiers bouquins donc forcement le style a évolué depuis (heureusement !)

    J'aime

  2. C’est en effet une de ses premières publications qu’elle a remaniée (en ajoutant les outils modernes tel le téléphone portable).
    Je me suis aussi demandé si c’était bien la même personne qui a écrit l’émouvant Elle s’appelait Sarah.
    Comme toi, j’ai trouvé le style plat et ennuyeux.
    Sans compter que je ne suis pas d’accord, l’infidélité n’est pas une composante obligatoire du couple (je suis sans doute naïve).

    J'aime

A vos claviers !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s