Les disparus, Daniel Mendelsohn

Quatrième de couverture :
Enfant déjà, Daniel Mendelsohn savait que son grand-oncle Shmiel, sa femme et leurs quatre filles avaient été tués dans l’est de la Pologne en 1941. Plus tard, il découvre des lettres désespérées de Shmiel à son frère, installé en Amérique. Des lettres pressant sa famille de les aider, des lettres demeurées sans réponse… Parce qu’il a voulu donner un visage à ces six disparus, Daniel Mendelsohn est parti sur leurs traces. Cette quête, il en a fait un puzzle vertigineux, un roman policier haletant, une plongée dans l’histoire et l’oubli – un chef-d’œuvre.
Ce livre a obtenu le prix Médicis étranger en 2007.
L’avis de MadameOurse :
Je suis très contente d’être parvenue à la fin de cette lecture. Il m’a fallu m’y accrocher, je voulais savoir, avoir le dernier mot des découvertes de Daniel Mendelsohn sur sa famille. Ma lecture de cet énorme pavé (930 pages en poche) a été difficile et c’est la raison pour laquelle je dis être contente de l’avoir achevé.
Ce n’est pas le thème qui m’a rendu la lecture ardue, je suis habituée à lire des témoignages ou romans sur cette partie sombre de l’histoire qu’est la Shoah. C’est plutôt la forme du récit. Daniel Mendelsohn a, je pense, eu à cœur de n’oublier aucun détail, Les disparus relate toutes les informations qu’il a obtenues sur sa famille et sur toutes les personnes qui l’ont aidé dans sa quête de leur histoire. Il n’était pas question que des éléments ne soient pas évoqués car le moindre détail lui était important. Ce témoignage nous amène donc à lire des parenthèses dans la parenthèse, très très fréquemment et il faut être bien concentré sur ce que l’on lit pour suivre. D’autant que Daniel Mendelsohn fait des phrases d’une longueur parfois affolante.
Par ailleurs, le récit est entrecoupé par des paragraphes destinés à expliquer la Genèse et en lien bien sûr avec la destinée du peuple juif depuis toujours. Bien que très intéressants, j’en suis vite venue à survoler ces passages parce que ma culture biblique est trop mince pour que j’en aie une bonne compréhension.
Ce livre est très intéressant car, contrairement à tous les récits que j’ai pu lire jusqu’à présent, il est en premier lieu le récit d’une quête (le terme roman policier haletant de la description éditeur me semble un peu surévalué tout de même). C’est soixante ans après les faits que Daniel Mendelsohn s’est replongé dans l’histoire de sa famille, est allé à la rencontre à travers le monde des survivants qui pouvaient lui apporter des information sur Shmiel, son épouse Ester et leur quatre filles. C’est à travers le récit de ses RDV avec des survivants que l’on se rend compte à quel point il est difficile de réécrire l’histoire d’une famille qui a été tuée, depuis si longtemps. Ceux qui les ont connus ne se souviennent parfois que de bribes de leur vie, n’ont que des rumeurs à raconter… « on m’a dit que ». Tous ne se rappellent pas des mêmes choses, etc.
Ma notation :
J’ai vraiment aimé cette lecture même si elle a été difficile. Daniel Mendelsohn a effectué un travail colossal pour arriver à ce récit. S’il vous intéresse, gardez en tête qu’il s’agit plus là d’un document / témoignage / essai plus que d’un roman. Et n’hésitez pas à survoler les passages qui vous paraissent un peu longs plutôt que d’abandonner la lecture. Ce récit apporte énormément au lecteur et le Prix Médicis me semble une récompense largement méritée.
Vous avez également lu Les disparus ? Laissez nous un petit mot pour que votre avis sur le livre soit ajouté sur la fiche. Dès 5 avis de lecteurs, nous pourrons donner une note sur 20 au roman. Alors, dans quelle catégorie classeriez-vous cette lecture : c’est un coup de cœur / j’ai adoré / j’ai aimé / j’ai trouvé que ça se laissait lire / je n’ai pas aimé / je n’ai pas pu le lire en entier ?
Publicités

Une réflexion sur “Les disparus, Daniel Mendelsohn

A vos claviers !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s