Il faut beaucoup aimer les hommes, Marie Darrieussecq

Quatrième de couverture :

« Une femme rencontre un homme. Coup de foudre. L’homme est noir, la femme est blanche. Et alors ? »
L’avis de MadameOurse :
A en lire la quatrième de couverture, on pourrait croire que ce roman est une histoire d’amour mixte, qu’on y trouvera le racisme en sujet de fond. Et en fait non ! Et c’est ce qui fait tout son charme.
Solange rencontre un homme, un homme noir, avec qui commence une belle histoire. Elle est éprise de cet homme et comme toute femme amoureuse, veut le connaître, tout savoir de lui, qui il est d’où il vient, ce qu’il aime. Solange est blanche, française mais vit aux Etats Unis où elle est actrice. Kouhouesso est acteur et souhaite réaliser son premier film, il porte la nationalité canadienne bien que né en Afrique.
Solange ne sait rien de l’Afrique, de ses habitants mais en rencontrant Kouhouesso elle veut apprendre. Par amour. Elle ne se pose pas la question du regard qui peut être porté sur leur couple, elle veut simplement découvrir leurs différences.
Par ailleurs, cette histoire d’amour est singulière, Kouhouesso est très épris de Solange et le lui prouve mais en même temps il semble être un homme sans attaches, sa vie n’a pas changé parce qu’il a rencontré Solange. Alors qu’elle voudrait changer toute la sienne pour passer son temps avec lui, lui continue à se consacrer à son projet de film. La seconde partie du roman nous amène d’ailleurs en Afrique, pendant le tournage du film. Solange y a aussi un petit rôle, elle est fière de suivre l’homme qu’elle aime dans la réalisation de ce projet.
Le cinéma tient une grand place dans le roman avec des références réelles. Les préparatifs et tournage du film y sont évoqués en détail. Avec en toile de fond toujours, la relation entre Solange et Kouhouesso.
Ma notation :
J’ai aimé. Pour l’évocation simple de la différence entre un Noir et une Blanche comme on évoquerait n’importe quelle différence entre 2 individus. Si seulement tout le monde pouvait porter ce regard-là sur les gens d’origine différente, le racisme serait vite balayé de notre vocabulaire. J’ai un peu moins aimé la seconde partie et les détails liés au film même si cela se lit bien.
Vous avez également lu Il faut beaucoup aimer les hommes ? Laissez nous un petit mot pour que votre avis sur le livre soit ajouté sur la fiche. Dès 5 avis de lecteurs, nous pourrons donner une note sur 20 au roman. Alors, dans quelle catégorie classeriez-vous cette lecture : c’est un coup de cœur / j’ai adoré / j’ai aimé / j’ai trouvé que ça se laissait lire / je n’ai pas aimé / je n’ai pas pu le lire en entier ?
Publicités

Une réflexion sur “Il faut beaucoup aimer les hommes, Marie Darrieussecq

A vos claviers !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s