Ne dis rien à personne, Marianne Marsh

Quatrième de couverture :

Le père de Marianne est violent, sa mère alcoolique. A l’école, tel un vilain petit canard, ses camarades la rejettent et les professeurs la tolèrent à peine. Une seule personne lui donne cette attention dont elle a tant besoin : un voisin. Un homme qui réalise rapidement que Marianne est une proie facile et sans défense. Celle qu’il appelle sa « petite Lady » devient ainsi son amante, alors qu’elle n’a que 8 ans. Il ne cesse de lui répéter : « Ne dis rien à personne… ». Enfermée dans une spirale de honte et de peur, Marianne garde le secret. Jusqu’à ce jour où, à 13 ans, elle tombe enceinte. Et le pire est encore à venir… Une enfance volée, la trahison des adultes : le témoignage qui a déjà bouleversé 500 000 lecteurs.
L’avis de MadameOurse :
Malgré le thème dur de ce témoignage, j’ai eu envie de le lire, de savoir quel cauchemar avait vécu cette petite fille.
J’ai parcouru la totalité de son histoire en 24 heures, c’est dur de fermer le livre, à chaque chapitre on ne peut s’empêcher d’attaquer le suivant. Et comme le récit est bien écrit, on progresse vite dans la lecture. Maintenant que dire de cette dure histoire ? J’ai été très triste pour cette petite fille qui n’a jamais été aimée de ses parents, qui n’a jamais reçu de tendresse, de considération d’amour : dès le départ elle était si fragile à cause de ça. Elle est née, elle n’a pas été désirée mais …. elle n’y était pourtant pour rien.
Et puis on découvre « l’homme d’a côté » dont on ne saura jamais rien de plus, il n’a pas de nom, il est juste ce voisin qui a fait de son enfance et de son adolescence un enfer. C’est un homme manipulateur, qui n’a pas hésité à consacrer des mois et des mois à se rapprocher de Marianne, à en faire son amie, à devenir quelqu’un en qui elle a eu confiance, la seule personne qui lui a témoigné de l’amour… pour mieux la détruire par la suite, la forcer alors qu’elle était si petite à faire des choses dont elle ne savait rien même si elle se doutait que ce n’était pas normal. Au delà des actes sexuels auxquels elle a été forcée, il y a cette manipulation mentale ignoble. Une enfant ne peut pas faire face à ça, elle n’a pas d’armes pour combattre un tel homme. Même une adulte fragile pourrait « tomber dans les filets » de cet homme alors une enfant…
Et puis en lisant cette histoire, je n’ai pas compris comment tous les adultes présents autour d’elle n’ont pu rien voir, rien vouloir savoir de ce qu’elle a subi. Surtout lorsqu’elle tombe enceinte … à 13 ans ! Comment peut-on l’accuser elle, la victime, d’avoir voulu cela ? C’est ignoble, il n’y a pas d’autre mot.
Ma notation :
Ce livre est tellement dur que je ne veux pas lui attribuer de notation à base de « j’aime, j’aime pas ». La qualité d’écriture est au RDV mais ce n’est pas à ça qu’on s’attache au cours de notre lecture, l’histoire est primordiale et je n’ai pas envie de juger la forme du roman. 
Il m’a toutefois manqué une chose pour « achever » cette histoire. On sait ce qu’est devenue Marianne adulte, mais on ne sait pas comment. Elle se marie, elle a des enfants mais comment s’est-elle reconstruite, comment a-t-elle accordé sa confiance à son mari et aux autres hommes qu’elle a pu côtoyer après ce voisin ? Et enfin qu’est-il devenu lui ? A-t-il un jour été jugé pour les actes horribles qu’il a commis ? J’ai trouvé dommage que les finalités de l’histoire ne soient pas évoquées. Car je ne pense pas qu’il suffise d’enfouir de si pénibles souvenirs au fond de soi pour pouvoir avancer dans la vie…
(petite précision, la quatrième de couverture me semble erronée, la mère de Marianne n’est pas alcoolique, son père oui par contre.)
Vous avez également lu Ne dis rien à personne  ? Laissez nous un petit mot pour que votre avis sur le livre soit ajouté sur la fiche. Dès 5 avis de lecteurs, nous pourrons donner une note sur 20 au roman. Alors, dans quelle catégorie classeriez-vous cette lecture : c’est un coup de cœur / j’ai adoré / j’ai aimé / j’ai trouvé que ça se laissait lire / je n’ai pas aimé / je n’ai pas pu le lire en entier ?
Publicités

Une réflexion sur “Ne dis rien à personne, Marianne Marsh

A vos claviers !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s