Maison de poupée, Henrik Ibsen

“Je ne peux plus me contenter de ce que disent les gens et de ce qu’on trouve dans les livres. Je dois réfléchir toute seule et essayer d’y voir clair.”


Quatrième de couverture :

En quittant son mari, sa maison, pour devenir consciente de son être et libre de son destin, Nora choisit la solitude. Plutôt qu’une poupée, elle sera une vraie femme. Au risque de se perdre.
L’avis de Lunatic :

Je n’avais pas lu de théâtre depuis le lycée et les pièces de Molière ou les tragédies de Racine que je lisais plus par obligation que par plaisir ! Pour le Challenge ABC 2014, je me suis dit que lire une pièce pourrait être sympa. J’ai erré longuement devant le rayon théâtre avant  de choisir cette pièce.
Je ne connaissais pas l’auteur d’ailleurs. Brièvement c’est un auteur norvégien, et la pièce est écrite en 1879. J’ai lu rapidement cette pièce, qui se lit très bien pour quelqu’un qui n’aime pas ce genre. C’est agréable, assez rapide.
On y retrouve donc Nora, mariée à Torwald un directeur de banque. Ce dernier infantilise son épouse et ne la prends pas au sérieux (une façon normale de traiter les femmes pour l’époque finalement). Suite à la maladie de son mari, Nora décide d’emprunter de l’argent en faisant un faux en écriture et en le cachant à son mari. Torwald finit par l’apprendre par le biais d’une lettre. Il réagit mal, avec horreur, force… Puis retournement de situation, l’homme ayant prêté l’argent fait marche arrière et renonce à faire un esclandre. Torwald s’adoucit alors et pardonne à sa femme. La pièce aurait pu s’arrêter là, mais contre toute attendre, Nora décide de quitter la maison, sa maison de poupée, et quitte son mari et ses enfants. Pour être libre, et vivre dans le monde.
Nora, qui me paraissait si niaise, si superficielle au début de la pièce, m’apparaît finalement comme une femme forte et sûre d’elle.
Ma notation :

Une belle pièce,  qui redonne une vraie place à la femme, dans cette société à l’époque dominée par les hommes. (J’ai lu que d’ailleurs cette fin a souvent été mal perçue par les spectateurs de l’époque).

Je recommande pour ceux qui aiment le théâtre, ou qui ont envie de renouer avec le genre.
Vous avez également lu Maison de poupée ? Laissez nous un petit mot pour que votre avis sur le livre soit ajouté sur la fiche. Dès 5 avis de lecteurs, nous pourrons donner une note sur 20 au roman. Alors, dans quelle catégorie classeriez-vous cette lecture : c’est un coup de cœur / j’ai adoré / j’ai aimé / j’ai trouvé que ça se laissait lire / je n’ai pas aimé / je n’ai pas pu le lire en entier ?
Publicités

2 réflexions sur “Maison de poupée, Henrik Ibsen

  1. Je pourrai être tentée de relire une pièce de théâtre mais si je le fais je choisirai certainement quelque chose de plus récent et moderne sinon j'ai vraiment peur de ne pas pouvoir le lire en entier.

    J'aime

A vos claviers !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s