Bora-Bora’s Bitches, Jacinthe Nitouche

Quatrième de couverture :
Avant toute chose, je préfère prévenir : âmes sensibles et personnes à la santé fragile s’abstenir… si tu ne supportes pas la vulgarité et que le langage cru te donne de l’urticaire ceci n’est pas pour toi… après j’ai envie de dire : advienne que pourra !!!Salut les culs, moi c’est Jacinthe Nitouche, Jaja pour les intimes.Que dire à part que je vis ou plus exactement j’essaye de survivre avec trois filles plus cinglées les unes que les autres, Pétra Van de Pute, Jane Moreau et Phillis Pine dans un endroit que nous avons rêveusement surnommé « Bora-Bora ». Oui sur le papier ça peut envoyer de la bûchette mais dites-vous que dans la vie c’est pire. Pour épicer le tout, un mâle de nature indéterminée qui a le don de me mettre le téton en érection et la vulve au court bouillon est apparu subitement sur notre palier. Vous allez donc suivre une année de notre merveilleux quotidien et j?ai envie de dire : « Mais quel quotidien !!!! ».Quoi ?C?est moi qui raconte, je ne vais pas vous dire que notre quotidien est aussi mou que le périnée de Mamie Nova, ce ne serait pas crédible.Voilà, alors après j’ai envie de dire qu’il ne vous reste plus qu’à mélanger tout ça dans un shaker, de verser le tout dans un joli verre à cocktail avec une paille et de le déguster amoureusement.
(Ce roman n’est à ce jour commercialisé qu’en version numérique, la version papier est prévue pour le 1er février 2014.)
L’avis de MadameOurse :
J’ai intégré ce roman à la liste de mon challenge ABC 2014. C’est la seule chick lit que j’ai prévu dans ma liste et pour rester dans des lectures légères en ce moment c’est donc par lui que j’ai attaqué le challenge. Je n’avais pas lu le descriptif du roman, je me suis donc lancée sans en savoir grand chose.
Du coup le choc a été à la hauteur : du cru, du vulgaire et du cul (on peut pas le dire plus joliment sans être fidèle au roman) dès la première ligne, ça choque ! Mais ce roman est aussi bourré d’humour, les 4 personnages féminins sont hauts en couleur et toutes plus déjantées l’une que l’autre. Ne vous attendez pas à découvrir 4 célibataires cherchant l’Amour car vous serez à 1000 lieues de ce qu’elles attendent de la vie !
Le livre est écrit un peu comme un journal intime, celui de Jacinthe alias Jaja. Elle y raconte sa vie, ses amies, sa famille, son boulot et aussi le fameux voisin de palier qui suscite des émotions fortes à chaque fois qu’elle le croise : pas qu’au niveau du cœur hein les émotions, plus bas, bien plus bas !
Tout ça se lit bien une fois qu’on se fait à la vulgarité présente à chaque tournure de phrase et aux dialogues truffés d’allusions sexuelles (tellement directes que ce ne sont finalement plus trop des allusions…). 
Ma notation :
J’ai aimé. Il y a heureusement un fil rouge le long du roman qui nous sauve de l’ennui sexuel : l’histoire d’amour qui ne se veut pas d’amour entre Jaja et son voisin. On poursuit la lecture chapitre après chapitre, pour aller à la prochaine rencontre entre les 2 personnages et savoir quelles horreurs ils vont se balancer à la tronche cette fois-ci ! Il y a toutefois une chose qui m’a énormément déplue dans le roman c’est le nombre de notes de bas de page pour expliquer toutes les références modernes du roman, les notes ne nous apprennent rien et elles se veulent drôles mais je les ai surtout trouvées lourdes.
S’il y a une suite à ce roman la lirais-je ? Rien de moins sûr cependant…
Vous avez également lu Bora-Bora’s Bicthes ? Laissez nous un petit mot pour que votre avis sur le livre soit ajouté sur la fiche. Dès 5 avis de lecteurs, nous pourrons donner une note sur 20 au roman. Alors, dans quelle catégorie classeriez-vous cette lecture : c’est un coup de cœur / j’ai adoré / j’ai aimé / j’ai trouvé que ça se laissait lire / je n’ai pas aimé / je n’ai pas pu le lire en entier ?
Publicités

Une réflexion sur “Bora-Bora’s Bitches, Jacinthe Nitouche

  1. Je lis de temps en temps de la Chick litt. C'est souvent bien divertissant, facile à lire quand on veut se détendre..
    Mais la, ça me donne moyennement envie…
    En auteur à lire dans ce genre c'est Isabel Wolf…

    J'aime

A vos claviers !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s