Inferno, Dan Brown

Quatrième de couverture :

Les endroits les plus sombres de l’enfer sont réservés aux indécis qui restent neutres en temps de crise morale. 
Robert Langdon, professeur de symbologie à Harvard, se réveille en pleine nuit à l’hôpital. Désorienté, blessé à la tête, il n’a aucun souvenir des dernières trente-six heures. Pourquoi se retrouve-t-il à Florence ? D’où vient cet objet macabre que les médecins ont découvert dans ses affaires ? Quand son monde vire brutalement au cauchemar, Langdon va s’enfuir avec une jeune femme, Sienna Brooks. Rapidement, Langdon comprend qu’il est en possession d’un message codé créé par un éminent scientifique – un génie qui a voué sa vie à éviter la fin du monde, une obsession qui n’a d’égale que sa passion pour l’une des œuvres de Dante Alighieri : le grand poème épique Inferno. 
Pris dans une course contre la montre,Langdon et Sienna remontent le temps à travers un dédale de lieux mythiques, explorant passages dérobés et secrets anciens, pour retrouver l’ultime création du scientifique – véritable bombe à retardement – dont personne ne sait si elle va améliorer la vie sur terre ou la détruire. 
L’avis de MadameOurse :
J’ai lu tous les romans de Dan Brown et ait toujours passé de bons moments en compagnie de Robert Langdon. Inferno n’allait donc pas m’échapper. En ce mois de décembre où j’ai eu beaucoup de mal à lire, j’ai pris beaucoup de plaisir à me plonger dans ce pavé de 560 pages qui démarre sur les chapeaux de roue !
Pas de temps mort pour l’entrée en matière, dès les premiers chapitres, Langdon est plongé dans une histoire dont il ne pourra sortir qu’en la résolvant. Comme pour les autres romans de l’auteur on retrouve les mêmes thèmes : art, littérature, science, énigme, symbologie. Le suspense et les courses poursuite sont toujours au RDV. Il est évident que si l’on lisait tous les romans de l’auteur à la suite, on pourrait se lasser puisque le fond de commerce est inchangé d’une œuvre à l’autre. Mais chez moi ça marche, j’apprends beaucoup en lisant Dan Brown et surtout, malgré la longueur de ses romans, je ne m’ennuie jamais.
La vraie surprise du roman c’est évidemment le thème de fond traité. Je ne peux pas vous dire de quoi il est question sans révéler le cœur du roman et vous gâcher le plaisir de la lecture. Mais nous sommes totalement surpris lorsque tout cela est révélé. Et pour ma part, cela a été un choc. C’est un roman mais ce thème n’est pas inventé de toutes parts, il a des appuis réels. La fin est assez brutale et dérangeante, elle m’a perturbée et je ne comprends vraiment pas comment on peut achever le roman de cette manière, comme si de rien n’était. Quoi qu’il en soit ce roman mérite bien son titre et la référence à l’enfer n’est pas abusée.
Ma notation :
J’ai adoré malgré cette fin qui me laisse terriblement songeuse (peureuse ?). Et malgré les facilités du récit où le héros en réchappe toujours in extremis, ce n’est pas toujours crédible !
Vous avez également lu Inferno ? Laissez nous un petit mot pour que votre avis sur le livre soit ajouté sur la fiche. Dès 5 avis de lecteurs, nous pourrons donner une note sur 20 au roman. Alors, dans quelle catégorie classeriez-vous cette lecture : c’est un coup de cœur / j’ai adoré / j’ai aimé / j’ai trouvé que ça se laissait lire / je n’ai pas aimé / je n’ai pas pu le lire en entier ?
Publicités

Une réflexion sur “Inferno, Dan Brown

  1. Va falloir que je le lise.. il m'attends depuis quelques semaines.
    Après tu disais: « Et malgré les facilités du récit où le héros en réchappe toujours in extremis, ce n'est pas toujours crédible ! », mais je pense que c'est aussi ce qui nous garde en haleine, nous donne envie de passer au chapitre suivant très vite..

    J'aime

A vos claviers !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s