Etrange suicide dans une Fiat rouge à faible kilométrage, LC Tyler

Quatrième de couverture : 

Ethelred Tressider écrit des romans policiers sous trois noms différents. Et, ces temps-ci, il a trois fois plus de problèmes que n’importe qui. Avec l’inspiration d’abord, qui commence à lui faire sérieusement défaut, avec son agent littéraire ensuite, l’encombrante Elsie, qui n’aime ni la littérature ni les écrivains, avec son ex-femme enfin, Géraldine, qui vient de disparaître mystérieusement. Lorsque le corps de celle-ci est retrouvé près de chez lui et que la police évoque la piste d’un tueur en série, l’infatigable Elsie pousse notre brave romancier à exploiter d’hypothétiques talents de détective pour résoudre cette étrange affaire qui, elle en est convaincue, saura lui rendre l’inspiration. Mais y a-t-il vraiment un tueur en série ? Et si oui, est-ce vraiment lui qui a tué Géraldine ?
L’avis de MadameOurse :
J’ai adoré le titre de ce roman et je m’y suis plongée juste pour ça. Mais j’ai très vite déchanté. S’il y a bien une chose que je déteste, c’est l’écrivain qui fait de son personnage un écrivain. Ça manque d’imagination à mon goût. Et quand, en plus, le personnage devenu écrivain, ici donc le personnage principal Ethelred, nous raconte les romans qu’il écrit, je m’ennuie ! Ethelred nous raconte donc ce qu’il écrit, sous les 3 noms différents qu’il utilise. On sait comment lui est venue l’inspiration de tel personnage, que c’est le premier roman des aventures dudit personnage qu’il a préféré écrire, etc, etc… Il a une agent littéraire, Elsie, qui est une grosse caricature du métier car elle ne pense qu’à vendre, faire de l’argent, elle n’aime pas lire et elle n’aime pas les auteurs qu’elle publie…
A côté de ça (et c’est l’histoire principale quand même) il y a le meurtre de l’ex-femme d’Ethelred. Meurtre qui n’est pas très clair, maquillé en suicide ou bien la femme qui voulait se suicider a-t-elle en fait été assassinée ? J’ai été trop déroutée par l’alternance des chapitres et chaque nouveau chapitre consacré à la vie d’écrivain d’Ethelred me déconnectait toujours plus du meurtre de son ex-femme. 
Ma notation :
J’ai abandonné ma lecture au bout d’environ 70 pages sur 200. C’est un polar et j’aurais bien aimé à ce titre savoir qui a tué et pourquoi mais en même temps je n’ai pas envie de m’entêter à lire ce roman qui m’a trop vite apporté une mauvaise impression. Pourtant, il semblerait que ce roman ait plu à la grande majorité des personnes qui l’ont lu. Suis-je trop difficile ? C’est dommage parce que j’ai bloqué sur un aspect du roman qui n’est pas le cœur de celui-ci. 
Vous avez également lu Etrange suicide dans une Fiat rouge à faible kilométrage ? Laissez nous un petit mot pour que votre avis sur le livre soit ajouté sur la fiche. Dès 5 avis de lecteurs, nous pourrons donner une note sur 20 au roman. Alors, dans quelle catégorie classeriez-vous cette lecture : c’est un coup de cœur / j’ai adoré / j’ai aimé / j’ai trouvé que ça se laissait lire / je n’ai pas aimé / je n’ai pas pu le lire en entier ?
Publicités

2 réflexions sur “Etrange suicide dans une Fiat rouge à faible kilométrage, LC Tyler

  1. Le titre m'intrigue… Mais le résumé ne m'avait pas attiré! Et maintenant avec ton avis, je suis sûre de pas le lire.
    Dans le genre titre qui attire, en ce moment y'a: L'extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire ikea…

    J'aime

A vos claviers !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s