Actualité : à paraître en octobre

Voici quelques uns des titres que vous pourrez découvrir chez votre libraire en octobre.
Les micro humains de Bernard Werber
22€ – Albin Michel
[…]Composée de chercheurs et de militaires, la société française Pygmée Prod commercialise les services d une nouvelle race d humains créée de toute pièce : les Emachs, des femmes et des hommes ne dépassant pas 17 cm. Ces êtres réduits servent sur la planète entière à diverses tâches : leur petite taille et la minutie de leurs gestes font des merveilles ; certains se sont même illustrés dans des actes héroïques. Tout pourrait continuer ainsi, si un fait divers sordide ne venait tout bouleverser. En Autriche, un adolescent se filme en train de torturer trois de ces Emachs. Sur internet, la vidéo fait un buzz.
Le Dr Wells, à l origine du projet, prend alors conscience que ses créatures ne sont pas considérées comme des êtres humains. Il milite activement pour que les grands de ce monde changent leur point de vue sur ces minis humains et leur donnent des droits. 
De leur coté, les Emachs prennent le maquis et entrent en résistance…
Beautiful stranger de Christina Lauren
17€ – JBZ
Après avoir suivi les aventures de Bennett et Chloé dans Beautiful Bastard, voilà maintenant l’histoire de Sara Dillon, une amie de notre précédente héroïne et du séducteur anglais, Max Stella, rencontré à New York.
En rompant avec son petit ami infidèle, et filant s’installer à Manhattan, Sara a décidé de reprendre sa vie en main. Nouveau travail, nouvelle vie et nouvelle attitude : les hommes c’est fini, au moins pour une relation durable.
À peine arrivée, elle va pourtant tomber sur un superbe spécimen masculin d origine britannique, Max Stella, connu du tout New York pour son amour des femmes. Jamais une seule n’a su le retenir. Jusqu’à Sara, et les photos coquines qu’elle le laisse prendre d’elle, il ne s’était jamais posé la question de construire un couple.
Face au charme viril de Max, Sara sait que finalement elle ne renoncera pas à tous les plaisirs que les hommes peuvent lui offrir…
Cinq jours de Douglas Kennedy
22€50 – Belfond
Dans le Maine, de nos jours. 
A 42 ans, Laura Warren sent qu’elle est à un tournant de sa vie. Depuis quelques temps, cette technicienne en radiographie, au professionnalisme et au sérieux loués par tous, se surprend à être de plus en plus touchée par la détresse de ses patients. Elle ne trouve pas beaucoup de réconfort à la maison : son mari est sans emploi depuis 19 mois ; son fils, artiste dépressif, se morfond depuis sa rupture amoureuse et sa fille s’apprête à partir à l’université. 
Aussi voit-elle dans cette conférence à Boston une parenthèse bienvenue, sans imaginer que ces quelques jours vont bouleverser à jamais son existence… 
Richard Copeland est lui aussi en pleine confusion. A l’étroit dans un mariage contracté par dépit plus que par amour, incompris par une femme devenue de plus en plus distante, frustré professionnellement et connaissant de grandes difficultés avec son fils, un garçon brillant mais psychologiquement très instable, il rêve de s’échapper. 
Entre ces deux esseulés, une folle passion, un aperçu du bonheur, un avant-goût de liberté. Une autre vie serait-elle possible ? 
Et pourtant… Et si, finalement, la plus grande peur de l’homme était d’accéder au bonheur ?
Et soudain tout change de Gilles Legardinier
19€50 – Fleuve noir
Pour sa dernière année de lycée, Camille a enfin la chance d’avoir ses meilleurs amis dans sa classe. Avec sa complice de toujours, Léa, avec Axel, Léo, Marie et leur joyeuse bande, la jeune fille découvre ce qui fait la vie.
A quelques mois du bac, tous se demandent encore quel chemin ils vont prendre. Ils ignorent qu’avant l’été, le destin va leur en faire vivre plus que dans toute une vie… Du meilleur au pire, avec l’énergie délirante et l’intensité de leur âge, entre espoirs démesurés, convictions et doutes, ils vont expérimenter, partager et se battre. Il faut souvent traverser le pire pour vivre le meilleur…
Tout l’amour de nos pères de Christian Signol
21€50 – Albin Michel
Pour garder la mémoire de leurs aïeux, quatre descendants d’une même famille, les Marsac, vont prendre la plume. Chacun témoigne de l’âpre combat pour conserver le « Grand Castel », domaine au coeur de la Dordogne, malgré les tragédies qui ont tourmenté l’Histoire de France, depuis la Révolution jusqu’à la guerre d’Algérie apparaîtront ainsi Napoléon, Louis XVIII, Charles X, Napoléon III, jusqu’à Charles de Gaulle.
C’est Pierre, enfant trouvé et adopté dans une famille de propriétaires terrien, qui confie le premier le récit de sa vie. Albine, Aurélien et Ludivine reprendront son journal. Ils ont en héritage un fort patriotisme qui les poussera sur les champs de batailles. Les narrateurs meurent et laissent leur place à d’autres. Portés aussi par l’amour de leur prochain, ils se formeront à la médecine, luttant contre l’ignorance, les préjugés, la malnutrition, les problèmes d’hygiène et la dureté des moeurs d’antan.
Quatre voix vibrantes, quatre destins hors du commun, seul demeure le Grand Castel auquel tous sont viscéralement attachés, malgré la marche des siècles qui va bouleverser les moeurs et les mentalités d’une France jusque-là figée dans le temps.
Avec vue sur le lac de Susan Wiggs
19€90 – Editiions Harlequin
Etudes brillantes, parcours professionnel sans faute… Sonnet Romano s’efforce chaque jour de gagner la reconnaissance d’un père dont elle est « l’erreur de jeunesse », la fille illégitime. Une vie parfaite et sans vagues qui a un prix : Sonnet ne se sent jamais à sa place… Mais voilà que le vent se lève en ce début d’été. Une nouvelle bouleversante pousse Sonnet à tout quitter — son poste à l’Unesco et la mission prestigieuse qu’on lui offre à l’étranger —, pour rentrer s’installer au lac des Saules, où elle a grandi. Là-bas, une épreuve l’attend. Une épreuve, mais aussi la chance inestimable d’une nouvelle existence. Portée par l’amour inconditionnel de ses amis, de sa mère adorée, de son beau-père qui l’a toujours soutenue, Sonnet va ouvrir les yeux. Sur la nécessité de sortir du carcan des apparences, sur la liberté de faire ses propres choix. Mais surtout sur la naissance de ses sentiments profonds et passionnés pour Zach, l’ami de toujours, l’homme qu’elle n’attendait pas…
Dors bien cette nuit de Karen Rose
20€90 – Editions Harlequin
Chicago, mercredi 18 février
Après une longue et épuisante journée de travail, Kristen Mayhew, substitut du procureur de Chicago, fait une horrible découverte en ouvrant le coffre de sa voiture : à l’intérieur, trois caisses contenant des vêtements maculés de sang, des photos de corps mutilés, et des lettres — des lettres qui lui sont directement adressées. Surmontant l’horreur et la panique, Kristen doit se rendre à l’évidence : un tueur a décidé d’abattre les criminels qu’elle n’a pas réussi à mettre derrière les barreaux. Comme s’il pensait avoir pour mission de la seconder. Mais pour Kristen, qui n’a jamais laissé personne accéder à sa vie privée, et à ses secrets, il y a pire. Car très vite, il devient évident que le tueur l’épie. Qu’il sait tout d’elle. Qu’il est proche, tout proche. Pour l’aider dans ce cauchemar qui s’intensifie d’heure en heure, Kristen ne peut qu’accepter l’aide de l’inspecteur Abe Reagan. Un homme qui lui plaît, qui la bouleverse même, mais dont les bras forts et rassurants lui sont définitivement interdits…
Le peigne de Cléopatre de Maria Ernestam
21€ – Gaia
Mari, Anna et Fredrik, trois amis de longue date, ont monté une société au doux nom du Peigne de Cléopâtre. Leur créneau : résoudre les problèmes des gens. Chacun se débat dans sa vie mais apporte ses compétences, qui en jardinage, qui en déco d’intérieur ou en comptabilité, et la PME se développe avec succès. Jusqu’au jour où une vieille dame se présente à l’agence avec une étrange requête : elle souhaite que Le peigne de Cléopâtre élimine son mari.
Du côté des sorties au format poche :
La collection Kledermann de Juliette Benzoni
7€20 – Pocket
Blessé d’une balle en pleine tête devant le château de la Croix-Haute, Aldo Morosini ne doit son salut qu’à l’habileté d’un jeune chirurgien tourangeau qui a su extraire la balle meurtrière. 
Sur son lit d’hôpital, il reste hanté par la dernière image qu’il a perçue avant le terrible coup de feu : sa femme, Lisa, courant se jeter dans les bras d’un inconnu et s’enfuyant à ses côtés. En convalescence chez Mme de Sommières, alors que son couple fait naufrage, il découvre les liens unissant la famille de Lisa et les soi-disant descendants des Borgia. Aldo est alors mis à rude épreuve et les catastrophes se succèdent… Le mal, après avoir envahi le château de la Croix-Haute, semble à présent se concentrer dans une très belle demeure au bord du Lac de Tessin… à moins que ce ne soit dans une simple villa de Nogent-sur-Marne ? Ceux qui se sont juré de l’éradiquer y parviendront-ils sans y laisser de plumes ?
Derniers adieux de Lisa Gardner
7€90 – Le livre de poche
Est-ce parce qu’elle attend un enfant que Kimberly Quincy, agent du FBI, se sent particulièrement concernée par le récit incroyable et terrifiant d’une prostituée enceinte ? Depuis quelque temps, elles sont plusieurs à avoir disparu d’Atlanta sans explication, comme évaporées, et Kimberly est bien la seule à s’en préoccuper. Un serial killer s’attaquerait-il à ces filles vulnérables ? Aurait-il trouvé la clé du meurtre parfait ou s’agit-il de crimes imaginaires ? Sans le savoir, la jeune femme s’enfonce dans le piège tendu par un psychopathe. Comme pour sa mère et sa sœur, victimes autrefois d’un tueur en série, le temps des derniers adieux est peut-être arrivé pour Kimberly…
Un été au Maryland de Nora Roberts
7€70 – Editions Harlequin
Rafe, Jared, Devin et Shane MacKade. Quatre frères profondément attachés à leur famille et à leur Maryland natal, cette région aussi belle en hiver qu’en été, aussi magique recouverte d’un épais manteau de neige que verdoyante sous le soleil. Farouchement indépendants, ces quatre hommes au caractère bien trempé sont décidés à ne jamais renoncer à leur liberté pour une femme. Mais une rencontre va tout changer…
La lettre qui allait changer le destin d’Harold Fry de Rachel Joyce
7€60 – Pocket
Il aura suffi d’une lettre – la lettre d’adieu d’une amie qui se meurt – pour jeter Harold Fry sur les routes d’Angleterre. 
Quelques sous en poche, une paire de chaussures-bateau et l’espoir de la revoir encore une fois…
Cottage après cottage, bocage après bocage, Harold marche, persuadé que, tant qu’il avance, son amie vivra. 
Il marche et repense à sa vie. 
Mille kilomètres parcourus pour que le destin d’Harold Fry rejoigne celui de sa femme, son fils, son amie, et tous ceux qu’il croise sur sa route…
Fête fatale de William Katz
6€90- Le livre de poche
Pour les quarante ans de son mari, Samantha décide d’organiser une grande fête et d’y inviter tous ceux qui ont compté dans la vie de Marty. Elle se lance à la recherche de ses amis d’enfance mais elle a beau chercher elle n’en retrouve aucun. Tout ce que Marty lui a raconté semble en fait n’avoir jamais existé. Samantha se sent de plus en plus mal à l’aise et le comportement de Marty devient vraiment étrange. Quels terribles secrets tente-t-il donc de cacher ? Samantha est-elle en danger ? Seule puis avec l’aide de la police, elle va essayer de résoudre l’énigme.
12:21 de Dustin Thomason
7€60 – Le livre de poche
11 décembre 2012. Alors que se multiplient les graffitis annonçant la fin du monde sur les murs de Los Angeles, le docteur Gabriel Stanton, éminent chercheur au Centre de contrôle des maladies infectieuses, découvre le cas d’un nouveau patient, s’exprimant dans une langue inconnue, dont les symptômes sont terrifiants : insomnie, sueurs, crises d’épilepsie, hallucinations, pupilles minuscules… C’est une maladie à prions, le pire est à craindre… Au même moment, Chel Manu, spécialiste de la civilisation maya, se voit confier par un trafiquant d’antiquités un codex inestimable, vieux de mille ans. Déchiffrer un tel manuscrit serait le couronnement de sa carrière. Mais l’intérêt historique s’efface devant l’urgence, car ce vestige du passé se révèle indispensable pour enrayer les épidémies du présent.
Dernier été à Mayfair de Theresa Révay
8€40 – Pocket
1911. À Londres, les Rotherfield possèdent pouvoir et prestige, mais les années d’insouciance touchent à leur fin. Julian apprend que sa sœur Evangeline est en prison pour avoir réclamé le droit de vote des femmes, tandis que son frère dilettante ne songe qu’à rivaliser avec un aviateur français séducteur et fantasque. La Grande Guerre ébranle toutes leurs certitudes. Et c’est alors aux femmes, parmi les ruines de leurs illusions, de réinventer un monde nouveau.
Publicités

A vos claviers !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s