La lectrice de la semaine

Voici une nouvelle catégorie sur le blog où nous vous présenterons chaque semaine une lectrice qui nous parlera de ses goûts, de ses livres coups de cœur, de ceux qu’elle n’a pas aimés et qui nous expliquera comment lui est venu ce goût de la lecture.

Cette semaine, c’est Mélie qui se prête au jeu ! Merci à elle.

La liseuse :  Comment t’est venu l’amour de la lecture ?
Mélie : Hum… Difficile de m’en souvenir. Je sais en tous cas avoir « toujours » aimé lire. Petite, pas toujours sage (ben oui !), j’étais, en cas de besoin, privée de lecture ! J’aimais piquer les bouquins de ma Maman, peut-être pour jouer à la grande ?
Lire, finalement, c’est voyager et découvrir sans trop bouger. Des cultures ou univers différents, mais aussi (et surtout, dans mon cas), de nouvelles personnalités.

La liseuse : A quel(s) moment(s) de la journée et où lis-tu ?
Mélie : Vivre en banlieue a largement contribué à l’agrandissement de ma bibliothèque, transports en commun oblige… Je lis le midi, en pause-déjeuner, et en soirée. De temps en temps, le week-end, lors d’un après-midi pluvieux.
La liseuse : Tu lis sur papier ou sur écran ?
Mélie : Je pensais ne jamais pouvoir passer à l’écran. J’aime mes bouquins, je trouve qu’une bibliothèque donne du charme à un logement. Et pourtant… Je viens d’adopter ma petite liseuse, faute de place (parce qu’en plus, j’aime garder mes livres !). Tout n’existant pas en version numérique, j’alterne.
La liseuse : Où te fournis-tu ? Es-tu inscrite à la bibliothèque ?
Mélie : Lorsque je cherche un ouvrage précis, repéré par exemple dans un magazine ou au détour d’une conversation, j’ai tendance à me fournir sur une librairie en ligne. Parallèlement, j’aime fouiner dans des « librairies de quartier » et dénicher un roman au cours d’une promenade. Je ne suis pas inscrite en bibliothèque, mais c’est une idée à étudier !

La liseuse : Que lisais-tu quand tu étais enfant / adolescente ?
Mélie : J’ai fait mes « vrais premiers pas » avec les bibliothèques roses et vertes… La comtesse de Ségur, Les six compagnons de Bonzon, et tout un tas d’histoires farfelues !
J’ai enchaîné avec les Mary Higgings Clark piqués à ma mère, Patricia Cornwell… Et de nombreux « témoignages » (Moi, Christiane F, L’herbe bleue, etc.).
J’ai aussi lu l’intégralité de La petite maison dans la prairie. Il me semble que la série télé est plus connue (pas par moi ceci dit !!) mais les livres m’ont énormément marquée… J’ai adoré !
Découverte grâce au collège du « théâtre absurde », Ionesco en particulier, que j’ai bien apprécié.

La liseuse : Quels types de livres t’attirent le plus ? Et ceux que tu n’aimes pas ?
Mélie : Je garde un intérêt marqué pour les « livres de témoignage ». Quoiqu’il en soit, histoire réelle ou non, j’aime qu’un personnage soit creusé. Je suis en générale attirée par les romans de notre époque.
J’aime aussi, de temps à autre, lire une mini-encyclopédie type « Que sais-je » sur un sujet qui m’interpelle.
La science-fiction m’intéresse moins !

La liseuse : Quel est ton rythme de lecture ?
Mélie : Malheureusement, je lis moins depuis la fin des études. Pourquoi d’ailleurs ? C’est par phase néanmoins. Je peux dévorer un ou deux livres par semaine, ou en faire traîner un sur le mois, en lire deux ou trois à la fois…

La liseuse : Que lis-tu en ce moment ?
Mélie : Moi, l’amour et autres catastrophes de Karen Templeton. Un livre de fille, sans prétention, mais qui pour l’instant se laisse bien lire !

La liseuse : Un roman que tu n’as pas pu finir ?
Mélie : Il s’agit en fait d’un essai, Le mythe de Sisyphe, d’Albert Camus. Je VEUX le lire ! J’ai tenté le coup à différentes reprises, sans succès jusqu’à présent. J’avais le sentiment de ne pas tout comprendre, faute de référence… Mais je n’abandonne pas !

La liseuse : Quels sont tes auteurs fétiches ?
Mélie : Albert Camus, pour La Chute notamment…
J’aime beaucoup Douglas Kennedy (bien que déçue par le dernier que j’ai pu lire !).
Nancy Hustson, découverte plus récemment.

La liseuse : Quels sont tes romans coup de cœur ?
Mélie : La Chute de Camus ! Moins connu que d’autres, étrangement. Ce livre est indescriptible, ne serait-ce que par sa forme (un dialogue au cours duquel on n’entendrait que l’un des protagonistes). J’ai beaucoup aimé de nombreux romans de Douglas Kennedy, Rien de grave de Justine Levy, Le maître des illusions, de Donna Tartt…

Il y en a tant !

Merci beaucoup à Mélie pour sa participation. Si vous avez envie vous aussi de devenir notre lectrice de la semaine, rien de plus simple : un petit mail, un commentaire… Vous pouvez même directement nous envoyer vos réponses à « l’interview » sur notre boîte mail en reprenant les questions ci-dessus. N’hésitez pas; faites nous découvrir la lectrice qui sommeille en vous !

(Image d’illustration by Mélie)

Publicités

A vos claviers !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s